Equipe Waterloo (Brabant Wallon)

Paul De Bergeyck : Nouveau Chasseur immobilier à Waterloo

L’Eventail – Paul de Bergeyck, expliquez-nous ce qu’est le métier de chasseur immobilier, quelle est la différence entre une agence et un chasseur immobilier ?

L’agence vend un produit, nous proposons un service. En effet, au contraire d’une agence immobilière classique, le chasseur immobilier ne possède pas de biens immobiliers en portefeuille, il ne défend pas le vendeur mais exclusivement le candidat acheteur. Nous accompagnons ce dernier, nous recherchons pour lui le bien immobilier qui correspond parfaitement à ses attentes et à ses critères de recherche définis ensemble en amont. Nous sécurisons la démarche et l’accompagnons de A à Z tout au long du processus d’achat jusqu’à la passation de l’acte authentique.

Quelle est votre façon de procéder dans votre recherche immobilière ?

Une fois que le client nous a confié la mission, nous mettons en place la chasse proprement dite. Nous allons traquer directement les meilleures opportunités sur le marché ou hors marché. Nous faisons appel à notre large réseau. Nous avons des partenariats étroits avec des agences qui nous permettent d’être les premiers à saisir les meilleures opportunités. Les agences et autres contacts nous envoient des biens, on fait un premier tri, on élimine les mauvais ou ceux ne correspondant pas vraiment aux critères de recherche définis et on prévisite les bons. Nous travaillons aussi en amont, en prospectant des biens qui ne sont pas encore en vente mais qui pourraient correspondre à la demande. L’entièreté du marché est scannée afin de dénicher la perle rare. La proactivité fait partie de nos priorités. Durant la période de recherche, nous sommes les yeux du client, nous serons le plus objectif possible afin de ne rien cacher sur le bien, ses avantages et ses défauts. Au-delà de l’accompagnement que nous lui proposons, nous lui offrons aussi des outils efficaces grâce à une interface personnalisée lui permettant à tout moment de savoir où nous en sommes dans notre recherche. Dès que notre client a un intérêt, nous visitons le bien ensemble et une fois le bien trouvé, nous allons le conseiller afin de sécuriser son bien, c’est-à-dire effacer toutes les zones d’ombre (historique de la maison, travaux récents ou non, matériaux utilisés et toutes les questions d’urbanisme). On l’accompagne dans tout le processus de négociation et d’acquisition en défendant son seul intérêt. Notre unique objectif pendant toute la procédure est que notre client soit propriétaire d’un bien de qualité qu’il aura acheté au juste prix et en toute sécurité.

Quel est le profil du candidat acheteur, pourquoi s’adresse-t-il à vous et quel est votre taux de réussite ?

Les personnes qui font appel à nous manquent souvent de temps, de réactivité. Elles ne veulent pas consacrer tout leur week-end à la recherche d’un bien immobilier et à des visites tous azimuts. Il y a aussi différentes appréhensions avant d’acheter : la peur de mal acheter, d’acquérir un bien de mauvaise qualité ou avec des vices cachés ; ou encore la crainte, une fois l’acte d’achat signé, de découvrir des éléments de construction qui ne seraient pas conformes en matière d’urbanisme. Enfin, il y a la peur du budget non maîtrisé et de l’achat impulsif à un prix qui n’aurait pas été bien négocié. Des expatriés font aussi appel à nos services car ils ne connaissent pas bien le marché immobilier local. L’achat d’un bien immobilier est une étape très importante qui exige a fortiori de ne pas se tromper. Nous trouvons le bien en 6 à 8 semaines avec un taux de réussite de 90% en regard des critères exigés par le client.

Quels sont, justement, les critères les plus fréquents lorsqu’on souhaite acheter un bien ?

Le plus important demeure la localisation. Au regard de la problématique actuelle de mobilité, la proximité avec les commerces, les écoles et les transports en commun est devenu un élément prioritaire. Par exemple, dans le Brabant Wallon, les axes de chemins de fer Namur-Bruxelles ou Nivelles-Bruxelles sont de plus en plus recherchés. Ensuite, les clients se préoccupent de plus en plus de l’aspect énergétique et vont davantage rechercher des biens pas trop énergivores, avec une isolation suffisante. Enfin, la recherche sera très différente selon qu’il s’agisse d’une résidence principale où l’aspect émotionnel est capital, ou d’un bien d’investissement où l’investisseur sera plus rationnel quant au bien convoité. Au fond, le bien parfait n’existe pas ! Pour moi, le bien idéal est celui qui correspond au maximum aux attentes de l’acheteur.

Racontez-nous votre parcours, vous n’avez pas toujours travaillé dans l’immobilier

J’ai démarré ma carrière dans le secteur financier. J’ai travaillé à la Banque Indosuez à Luxembourg, puis auprès d’un broker américain. Ensuite, j’ai rejoint en tant que Private Banker la société de bourse Petercam à Bruxelles et y ai travaillé au sein de la Banque Privée pendant 12 ans, avant que le groupe ne fusionne avec la Banque Degroof. Cette période a été très enrichissante tant sur le plan professionnel mais aussi et surtout sur le plan humain, dans les différents contacts avec les clients. A l’époque, nous pouvions sur une même journée faire de la gestion de patrimoine proprement dite, faire aussi de la prospection commerciale et ensuite accompagner des clients dans leur souhait de planification successorale. Aujourd’hui, toutes ces fonctions au sein des banques sont bien davantage spécialisées, segmentées et compartimentées.

Quel est le lien avec votre activité actuelle de chasseur immobilier ?

Passionné par l’immobilier, je souhaitais me lancer dans une activité qui me permettrait au travers de mon expérience, non pas de vendre un produit à un client, mais de lui offrir un service au travers d’un accompagnement personnalisé. Au fond, mon activité actuelle est fort proche de ce que je faisais en tant que Private Banker. Au-delà de leur situation patrimoniale et de leur projet d’achat immobilier, les clients nous confient leurs attentes, leurs rêves. Ils sont très souvent guidés par l’envie de porter leur famille vers un « mieux être » et transmettre un cadre de vie épanouissant à leurs enfants. En parvenant à mieux comprendre leurs aspirations, nous les accompagnons, les conseillons, les rassurons de façon à acheter leur bien en toute sérénité.

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Property Hunter ?

Property Hunter est leader dans son segment. La société est présente à Bruxelles en tant que chasseur immobilier depuis 10 ans et a déjà accompagné plus de 1000 clients dans leur achat immobilier. La société est en pleine expansion, un bureau a été ouvert au Grand-Duché de Luxembourg il y a deux ans. Aussi, j’ai proposé à James Goffin et Marc-Olivier van Bellinghen, Managing Partners, d’ouvrir un nouveau bureau Property Hunter à Waterloo pour couvrir tout le Brabant Wallon. Ils ont directement été très enthousiastes. Il me paraissait important de bien s’entourer, travailler avec une équipe ayant accumulé une réelle expertise dans la recherche immobilière et ayant une excellente réputation parmi les agences immobilières de la place.

Share